Un processus  Dynamique et mouvant :

Souvent nous entendons parler de guérison thérapeutique comme d’un état, un but final qui signerait la fin d’un long processus de souffrance. Hors, la guérison, selon moi, est un processus dynamique et mouvant qui se trouve non pas dans un résultat à atteindre mais dans le chemin même pour y parvenir. Il n’y a pas un début précis et une fin précise. Guérir c’est comprendre que l’on a besoin des 2 états, de toutes les faces du dé en somme. C’est aussi parce que je peux être dans le creux de la vague que je peux être dans le haut de la vague. Guérir c’est une transformation, une résilience qui va faire de notre histoire un tremplin pour notre avenir. Il ne s’agit donc pas de juger un état : « malade ou guéri » mais d’accueillir toutes les parts de soi, car elles sont toutes essentielles ! Elles racontent qui nous sommes et elles font de nous des êtres uniques ! Le processus de guérison est mouvant dans le sens où il va cheminer vers la question : « Ok ca souffre, et maintenant qu’est ce que je fais avec ca ? »

Il s’agit d’une mise en action, d’une mise en mouvement où l’on reprend la responsabilité de notre histoire. Quelles ressources ais-je en moi afin de transformer ma souffrance et mettre autre chose dans ma vie ? En ce sens, la guérison est bel et bien ACTIVE. C’est tout d’abord aller voir l’endroit où les choses se sont figées ( traumatisme, blessure, enfance..) et ensuite d’y remettre du MOUVEMENT.

La guérison est dynamique en ce qu’elle se définit aussi par le fait de CHOISIR ce que je vais mettre désormais dans ma vie. C’est choisir pour moi une autre condition de vie, un autre entourage, environnement qui va me permettre d’évoluer sereinement. La guérison signe justement cette capacité en nous de transmuter, de mettre en mouvement !  : « Une souris n’a rien à faire dans une taverne ! »

Je crois que la guérison ne veut pas dire  « Enfin, tout va bien » mais « Je suis partante ». Je suis partante à vivre ma vie avec mes ressources mais aussi avec mon histoire, mes blessures et mes failles. Je suis partante pour tout prendre avec moi et à faire le grand saut. C’est un ACTE de courage, c’est un nouvel ELAN. Je suis prête à m’accompagner et à m’épauler dans chaque étape de ma vie. Bien évidement dans toute cette acceptation de mes parts, on parle encore d’AMOUR DE SOI.  En contactant tout de soi et en traversant tout de soi, alors la peur diminue.

Penser que guérir c’est atteindre un point final figé de transformation est faux. Cela nous maintient dans l’illusion que guérir c’est devenir autre que soi ou acquérir telle ou telle qualité extérieure. En courant après ce but ultime, on nourrit encore une fois la notion de manque ! La guérison devenant alors le saint Graal qui fera notre bonheur, on entretient l’idée que c’est encore par l’extérieur que va se faire mon bonheur. On court après la lâcher prise, on court après la sagesse, on court même après la guérison !

Comprenons par là que la guérison est le processus en lui-même  ! c’est votre chemin : là ou vous tombez et là ou vous vous relevez, c’est une transformation mouvante qui amènera au courage d’être soi et à avoir un nouveau regard sur votre histoire.

La guérison résulte donc d’un PROCESSUS, d’une nouvelle ATTITUDE, d’un nouveau REGARD, d’une TRANSMUTATION , d’une METAMORPHOSE. Ce n’est en aucun cas une médaille à gagner. La guérison est lorsque l’on ne SUBIT PLUS, lorsque nous ne nous sommes plus en REACTION CONTRE mais en juste POSITIONNEMENT AVEC.

Sortir du figement et de la cristallisation de notre histoire pour se mettre en mouvement est le processus même de toute « guérison ».  Par là- même tout l’intérêt de la place laissée à l’expression de l’émotion en thérapie psycho-corporelle. Emotion voulant dire  » Se mettre en mouvement »….

 

Mettre du ET dans nos vies:Mettre du ET dans nos vies

Et au fond, qu’est-ce que guérir ? Est-ce ne plus avoir de problème ? Est-ce régler nos comptes avec la cause de nos souffrances une bonne fois pour toute ? Est-ce régler un dossier et le classer pour toujours ?

 

La visée d’un travail sur soi n’est pas de ne plus avoir de problème mais réside dans le fait de changer notre regard sur le problème en lui-même. C’est comme si nous avions un dé à 6 faces devant nous et que pendant des mois ou des années, nous focalisions sur la face 5 ou 6 ( nos mécanismes , nos schémas répétitifs, nos croyances sous-jacentes, nos peurs, nos identifications ..) et subitement nous nous apercevons de l’existence des autres faces. Il y a aussi, pour le même dé : la face 1,2, 3….. Et ainsi pour la même réalité : plusieurs façons de la percevoir.

La guérison se situe dans le fait de mettre du ET dans nos vies et non pas du OU. Il ne s’agit pas d’être heureux OU malheureux, d’être perfectionniste OU laxiste, de lâcher prise OU de tout contrôler mais de trouver en soi les ressources et le chemin afin de passer d’un état à un autre. C’est une véritable DYNAMIQUE, un PROCESS qui nous permet de comprendre qu’à tout moment il peut y avoir une partie de moi qui va bien ET une partie de moi qui va mal. Mettre du ET dans nos vies, c’est percevoir que l’on n’ est pas qu’un seul état, on est bien plus que cela, on est bien autre chose, on est bien plus grand !

 

La guérison s’apparente à une AUTORISATION : celle de se donner le droit d’être AUSSI autre chose que ce qui nous fait souffrir.

C’est parce que la guérison est active et mouvante qu’ elle vous redonne votre liberté et votre pouvoir personnel d’agir et de vous transformer à chaque instant !  Vous en êtes le moteur même !